L’église du Saint-Sépulcre de Torres del Rio (Navarre) – (Jong-Soung Kimm) Traduction française d’Arnaud Sergent


This article is part of a series translations by Arnaud Sergent. This is a translation of La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra) – A Guest Post by Jong-Soung Kimm, a post from December 2013. To see other articles translated into French and Italian, follow this link.

Torres del Rio est un petit village isolé situé à quelques kilomètres au nord de la route de Pampelune à Logroño. Au moyen-âge, cependant, non seulement Torres del Rio se trouvait directement sur la route du pèlerinage à Compostelle, mais elle jouait un rôle important, servant de point de ralliement pour les pèlerins grâce à son clocher situé au sommet d’une colline. Il est documenté que le village avait déjà un monastère en 1109 avant l’invasion musulmane. Le site sur une colline a pour conséquence un plan de ville irrégulier, et proche de l’entrée de la ville se trouve l’église du Saint-Sépulcre, construite par l’ordre des chevaliers du même non à la fin du 12eme siècle. Invoquer le nom du Saint-Sépulcre impose naturellement un plan centralisé.

A Torres del Rio, le maitre d’œuvre a choisi un plan octogonal, mais avec une originalité. De manière à créer une abside assez spacieuse pour le chœur, l’architecte semble avoir délibérément créé le côté est de l’église plus grand que les autres côtés. L’entrée de l’église se trouve sur le côté sud, essentiellement au milieu de la façade la plus large, encadrée par l’abside à l’extrémité orientale et la tour d’escalier cylindrique sur la face opposée du volume octogonal.

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), View from south   Photo by Jong-Soung Kimm

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), Vue du sud. Photo de Jong-Soung Kimm

On peut être certain que le travail de maçonnerie n’est pas le travail d’un groupe dévoué de fidèles amateurs, mais bien celui d’un atelier de maçons professionnels. Ils ont exécuté une excellente maçonnerie d’une conception finement proportionnée. La lanterne, également de forme octogonale, est placée directement sur le dôme.

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), Main Entrance  Photo by Jong-Soung Kimm

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), Entrée principale Photo de Jong-Soung Kimm

La conception en trois étages de l’extérieur est embellie avec juste la bonne dose d’ornementation, coiffée par une corniche avec modillons.

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), Interior View of the Apse and the Dome  Photo be Jong-Soung Kimm

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), vue intérieure de l’abside et du dome. Photo de Jong-Soung Kimm

L’élément le plus significatif de l’intérieur est la voûte de la coupole de style islamique avec les nervures croisées, rappelant la Mezquita de Cordoue, mais visuellement plus liée à l’Aljaferia de Saragosse. L’espace intérieur est aussi haut sous la coupole qu’il est large entre les parois opposées.

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), View of the Apse Photo by Jong-Soung Kimm

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), Vue de l’abside Photo de Jong-Soung Kimm

Un petit Christ en Croix orne le Chœur. La perception des visiteurs de la direction de Jérusalem est accentuée par l’axe visuellement renforcé par l’abside dans un espace par ailleurs organisé centralement.

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), View of the Dome  Photo by Jong-Soung Kimm

La Iglesia del Santo Sepulcro, Torres del Rio (Navarra), Vue de la coupole Photo de Jong-Soung Kimm Kimm

Entre les nervures de la voute de la coupole, il y a 8 petites ouvertures avec des grilles ouvragées de motif étoilé. Bien qu’elles ne soient pas très visibles, les nervures ont été peintes et y sont inscrites les noms des apôtres.

Location: 46.214124° 1.082369°

Notes personnelles sur Torres del Rio : l’église est vraiment de proportion harmonieuse et de très belle facture. Il faut s’adresser à une dame vivant à proximité dans le village pour pouvoir en obtenir la clef. Son numéro de téléphone est inscrit sur la porte. La dame est vraiment charmante et fière de pouvoir faire visiter « son » église. L’immense surprise, pour qui y entre pour la première fois sans savoir à quoi s’attendre, est la merveilleuse voute ouvragée de nervures entrecroisées (voir les photos de l’article). Un des aspects fascinants de l’art roman espagnol est de constater l’interpénétration des traditions architecturales maures et chrétiennes au fil des échanges entre les royaumes chrétiens du nord et Al-Andalus. Ils sont autant de témoignages des artisans et maitres d’œuvre Mozarabes, qui soit par choix, soit par hasards de l’histoire sont venus contribuer à l’édification « du blanc manteau d’église » qui a fleuri le long du chemin de Compostelle dans le nord de la péninsule aux 11 et 12ème siècle. (Arnaud Sergent)

2 responses to “L’église du Saint-Sépulcre de Torres del Rio (Navarre) – (Jong-Soung Kimm) Traduction française d’Arnaud Sergent

    • It is magnificent, Lawrence, one of my favorite in the world. The way the eight pairs of rigs split each face of the octagon, and then are split by the short corner rib – leaving a void in the center for the circle. What a conception!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s