Saint-Pierre de Carennac (Dennis Aubrey) Traduction française d’Arnaud Sergent


This article is part of a series translations by Arnaud Sergent. This is a translation of Saint-Pierre de Carennac, a post from January 2012. To see other articles translated into French and Italian, follow this link.

Au bord de la Dordogne, non loin du centre de pèlerinage de Rocamadour, dans le Lot, se trouvent trois églises d’abbaye en l’espace de 40 kilomètres, et toutes trois comportant de magnifiques tympans sculptés. Il s’agit de Sainte-Marie de Souillac, Saint-Pierre de Beaulieu sur Dordogne, et enfin Saint-Pierre de Carennac.

The location of the three Saint Pierre Abbeys (map from Google Earth)

La localisation des trois abbayes (cartographie Google Earth)

Carennac est un petit village pittoresque au centre duquel trône son église du 11ème siècle. On s’en approche depuis la route principale en pénétrant sous un passage vouté donnant sur une rue pavée conduisant à l’église.

West face through arch, Église Saint Pierre de Carennac  (Photo by Dennis Aubrey)

Façade ouest vue depuis l’arche, Église Saint Pierre de Carennac (Photo de Dennis Aubrey)

De même que pour les 2 autres Saint-Pierre, le tympan 12ème de Carennac est une pure merveille de sculpture, montée sur le portail au-dessus de l’entrée du narthex, représentant le Christ en majesté dans une mandorle, entouré des quatre évangélistes et des apôtres. Une superbe bordure figurative entoure le tympan. Les traces subsistantes de peinture colorée montrent qu’il fut brillement peint.

Tympanum, Église Saint Pierre de Carennac  (Photo by Dennis Aubrey)

Tympan, Église Saint Pierre de Carennac (Photo de Dennis Aubrey)

A l’intérieur, on découvre une église abbatiale bénédictine classique à la nef voûtée en berceau, et deux bas-côtés conduisant à l’abside.

Nave, Église Saint Pierre de Carennac  (Photo by Dennis Aubrey)

Nef, Église Saint Pierre de Carennac (Photo de Dennis Aubrey)

Il n’y a pas de déambulatoire dans l’abside, ce qui laisse à penser que ce n’était pas une église de pèlerinage traditionnelle comme Saint-Pierre de Beaulieu ou Saint-Pierre de Souillac. Mais j’ai pu lire que les rénovations effectuées dans l’église au 16ème siècle résultèrent dans la démolition de l’abside hémicycle et remplacèrent les chapelles situées là par deux chapelles en échelon de part de d’autre de l’autel et deux autres chapelles sur le bas-côté nord.

Altar, Église Saint Pierre de Carennac  (Photo by PJ McKey)

Autel, Église Saint Pierre de Carennac (Photo de PJ McKey)

Cette photo montre la chapelle de Marie dans le bas-côté nord. Il est également possible d’y voir l’amorce de la voute en berceau et l’achèvement peu orthodoxe de la « colonne » soutenant la voute. Je suis relativement convaincu que ceci est le résultat de la rénovation du 16ème siècle.

View across nave to side chapels, Église Saint Pierre de Carennac  (Photo by PJ McKey)

Vue depuis les bas-côtés vers les chapelles, Église Saint Pierre de Carennac (Photo de PJ McKey)

La chapelle elle-même est une délicieuse petite addition gothique à l’église romane. La voute de la chapelle est particulièrement belle.

Chapel, north side aisle, Église Saint Pierre de Carennac  (Photo by PJ McKey)

Chapelle, bas-côté nord, Église Saint Pierre de Carennac (Photo de PJ McKey)

Nous avons passé pas mal de temps à l’église Saint-Pierre de Carennac, mais le village lui-même a beaucoup à offrir, en particulier le cloitre gothique adjacent et une superbe mise au tombeau de Jean-Claude Ayrolles.

Notes personnelles sur Saint-Pierre de Carennac : il faut arriver à Carennac en fin d’après-midi, quand la lumière du couchant embrase le merveilleux tympan de l’église. La lumière rougeoyante y fait alors ressortir les détails de ces extraordinaires sculptures. Le Christ et les apôtres s’animent et surgissent de la frise du tympan une collection de petits animaux miniatures (un chat, un poisson, un sanglier, une perdrix, etc…), qui n’est pas sans rappeler le « curieux » de la frise de Conques. La petite rue pavée et fortifiée est un vestige de l’ancien quartier canonial, et le château à l’entrée, transformé en lieu d’exposition mérite également votre visite. – Arnaud Sergent

Location: 46.214124° 1.082369°

2 responses to “Saint-Pierre de Carennac (Dennis Aubrey) Traduction française d’Arnaud Sergent

    • We are delighted with the translations that have been done of our work, and Arnaud’s work is wonderful. How lucky we are to have such contributors to our world here at Via Lucis!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s